"Parce que c'était lui, parce que c'était moi…"